Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jasmin-agen.over-blog.com

jasmin-agen.over-blog.com

Jacques Boé ou Jasmin en occitan. 2014 sera l’occasion de fêter à Agen le 150ème anniversaire de sa disparition.


Paris, Jacques Boé dit Jasmin dans le cadre du festival « Le Printemps dans le 16e »

Publié par occitan sur 3 Juin 2016, 19:59pm

Que chantait-on au temps de Jasmin ?

Échos d’une splendide soirée parisienne

  Bravant les intempéries et les mouvements sociaux, plus de cent personnes enthousiastes étaient réunies jeudi 2 juin au soir dans la salle des mariages de la mairie du 16e arrondissement de Paris pour écouter, dans le cadre du festival « Le Printemps dans le 16e », notre ténor agenais, Christian Moulié et ses musiciens, le pianiste Jean-Michel Martinez et l’accordéoniste Didier Fornt-Torres sur le thème « Que chantait-on au temps de Jasmin ? ».

  Pour la première fois à Paris, depuis les deux visites mémorables de notre poète agenais, Jacques Boé dit Jasmin, le 16e arrondissement, qui compte une station de métro, un square et une rue qui portent son nom, célébrait dignement notre bonne ville d’Agen, son poète et surtout sa langue l’occitan et la culture qu‘elle porte.            

  L’infatigable Christian Moulié était récompensé de son long travail de prise de contacts et de préparation de ce concert. Il avait tenu à mettre au programme trois chansons de Jasmin : « Me cal morir », « Serena al còr de glaç » e « lo poton » et m’avait demandé de bien vouloir, avant qu’il ne les chante, déclamer les vers du poète en français dans ma traduction et en occitan, ce qui représentait pour moi un grand honneur.

  À la fin de son programme de chansons du 19e et du terroir dont trois de sa composition, Christian Moulié réussit l’exploit de faire chanter le « se canta » aux Parisiens. Ce fut un triomphe mérité. Beaucoup de spectateurs étaient émus et on vit même des larmes couler sur un visage.

  Je veux rendre hommage à l’engagement total de Christian Moulié pour Jasmin et la Gascogne. Il faut aussi saluer l’accueil chaleureux de la mairie du 16e, de son maire M. Claude Goasguen, député et ancien ministre et tout spécialement de sa chargée de la culture, Madame Céline Boulay-Espéronnier et de M. Hubert Demory, président de la Société historique d’Auteuil et de Passy qui a des attaches agenaises par son épouse.

  Je suis fier d’avoir participé à cet évènement et d’avoir été avec toute l’équipe le digne ambassadeur d’Agen, de Jasmin, de notre langue et de notre culture à Paris mais aussi l’ambassadeur de notre maire, M. Jean Dionis, de tout le conseil municipal, de la déléguée à la culture, Mme Laurence Maioroff, de M. Robert de Flaujac, président de la Société académique, de M. Guy Delbés, président du Jasmin d’argent et surtout de M. Jacques Clouché, le plus grand spécialiste de Jasmin au monde auprès de qui je me sens tout petit.

  Il y aura, il ne peut en être autrement, des suites à ces retrouvailles entre Agen et Paris pour marquer l’actualité de ce que disait Jasmin : « Se París me rend fièr, Agen me rend urós ». Affaire à suivre. Et si je n’ai qu’un vœu à formuler c’est que Christian Moulié nous redonne vite ce superbe concert pour les Agenais cette fois à Agen. Et si Agen a besoin d’un autre festival, pourquoi pas un festival Jasmin. C’est l’idée qui m’a été soumise par Jean-Michel Martinez. Je la trouve excellente et je la reprends à mon compte.

Jean-Pierre Hilaire, référent pour la langue et la culture occitane à la mairie d’Agen

« Se París me rend fièr, Agen me rend urós » : Jacques Boé dit Jasmin.
« Se París me rend fièr, Agen me rend urós » : Jacques Boé dit Jasmin.

« Se París me rend fièr, Agen me rend urós » : Jacques Boé dit Jasmin.

Commenter cet article

Dubreuil JJ 04/06/2016 11:10

Bonjour, où pourrais-je trouver la partition musicale de la chanson Serena al còr de glaç?
Merci.
JJ.

JJ 07/06/2016 20:40

Merci JP Hilaire.

hilaire 04/06/2016 15:48

Vous pouvez demander à Christian Moulié directement de ma part:
Christian Moulié

cordialement

JP Hilaire