Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jasmin-agen.over-blog.com

jasmin-agen.over-blog.com

Jacques Boé ou Jasmin en occitan. 2014 sera l’occasion de fêter à Agen le 150ème anniversaire de sa disparition.


Sur les traces de Jasmin, avec l’Office de tourisme d’Agen

Publié par occitan sur 6 Septembre 2016, 09:36am

Catégories : #Agen

Sus las pesadas de Jansemin (1) a Agen

  Tous les jeudis soir à Agen à 21 H pendant le mois de Juillet et d’août de cet été, l’Office de tourisme d’Agen proposait une balade nocturne contée « sur les traces de Jasmin » en plusieurs étapes emblématiques de la vie et de l’œuvre du grand poète occitan agenais du 19ème siècle. J’avais été contacté par un des guides de l’Office, Vincent Madaule, en tant qu’expert ayant moi-même créé le concept de « Janseminada » en 2012. L’idée était de reprendre en partie le parcours de la « Janseminada ». Le guide serait en costume d’époque et jouerait le rôle de Jasmin raconteur de sa vie. Cette promenade s’adressant aux touristes de passage mais aussi aux Agenais, elle se ferait pour l’essentiel en français. Du reste, Vincent Madaule ne parle pas (encore) occitan même s’il le comprend un peu. Pour les curieux de notre langue et de notre culture, j’avais déposé à l’Office la brochure de l’IEO « occitan qu’es aquò ». Le ténor agenais, mon ami Christian Moulié, avait proposé de suivre ponctuellement la balade et de chanter accompagné de son accordéoniste, notamment la chanson bien connue « Me cal mouri ».

  Les sept balades proposées ont attiré environ 140 personnes, ce qui n’est pas mal compte tenu de la concurrence des évènements festifs de l’été. Je n’ai pas pu assister aux deux premières séances où Christian Moulié a chanté mais les échos recueillis sont plutôt enthousiastes. Les trois fois où je suis venu au mois d’août, j’ai trouvé Vincent Madaule très convaincant en Jasmin hormis le fait qu’il s’exprimait en français. Ne voulant pas m’immiscer dans sa prestation, j’ai apprécié qu’il fasse appel à moi et à Gèli Grande pour apporter des compléments d’information sur la vie et l’œuvre de Jasmin voire pour déclamer quelques vers du poète en occitan. Les riches échanges avec le public ont montré qu’il y avait une vraie curiosité pour Jasmin, sa langue et sa situation aujourd’hui.

  À l’issue d’une réunion de bilan avec Vincent Madaule, nous sommes tombés d’accord pour reconduire l’expérience l’an prochain en lui apportant des améliorations. En effet, même si les cérémonies du 150ème anniversaire de la mort du poète en 2014 ont montré aux Agenais que Jasmin fait partie de leur patrimoine et qu’il faut que celui-ci demeure vivant pour les générations futures, il faut continuer à créer régulièrement des événements autour de Jasmin et de l’occitan. C’est notamment le sens de la journée Jasmin du 10 novembre prochain au théâtre Ducourneau et au musée, destinée aux classes bilingues d’Agen, de Roquefort et à la calandreta Jansemineta.

  Je me réjouis que Vincent Madaule veuille apprendre l’occitan et je compte beaucoup sur les jeunes écoliers qui apprennent l’occitan pour faire vivre notre langue et notre culture.

Jean-Pierre Hilaire, référent pour la langue et la culture occitanes à la mairie d’Agen

(1) sur les traces de Jasmin à Agen

à Agen avec Vincent Madaule.

à Agen avec Vincent Madaule.

Commenter cet article